UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2015

NATACHA POLONY : " LA FRANCE EXISTE , JE L'AI RENCONTREE "

 

NP 13cd71239a73a8e96201b8eda2884713_large.jpeg

FIGAROVOX/EXTRAITS- Au-delà des calculs politiques et financiers et malgré l'ébranlement du monde une France des anonymes continue de transmettre ce qu'elle a reçu. La chronique de Natacha Polony.

Elle avait si mal commencé, cette année 2015, dans l'horreur et les larmes.Et puis la suite, les autres attentats, les crises, la défiance. Et mêmece retour, après les chaleurs estivales: le Thalys et la révélation de notre insupportable vulnérabilité ; les images répétitives et insoutenables de ces foules d'hommes et de femmes rêvant d'un avenir et rencontrant l'incurie d'une Europe de petits gestionnaires et de grands financiers ; le spectacle parallèle, enfin, des vaudevilles politiciens. Quoi,même les héros, quand ils se présentent chez nous, sont américains? Comme un symbole d'une France qu'on nous dit tous les jours trop petite, trop résignée, pas assez moderne, pas adaptée.

C'est ce restaurateur qui consacre dans ses assiettes écrevisses, grenouilles, foie gras en cocotte et pied de porc truffé, toute la mémoire gustative d'un paradis terrestre aujourd'hui malmené où l'on a fait du partage autour dela table un patrimoine si précieux que l'Unesco l'a jugé universel.

La France existe, pourtant, envers et contre tout. Elle se perpétue. Loin des injonctions à l'efficacité gestionnaire, loin des reproches sur son modèle archaïque et son agriculture pas assez productive. Il suffisait d'aller à sa rencontre cet été pour trouver des gens qui, seuls, chaque jour, font leur 11 janvier et proclament leur attachement aux valeurs de ce pays. C'est ce restaurateur qui consacre dans ses assiettes écrevisses, grenouilles, foie gras en cocotte et pied de porc truffé, toute la mémoire gustative d'un paradis terrestre aujourd'hui malmené où l'on a fait du partage autour dela table un patrimoine si précieux que l'Unesco l'a jugé universel.

Les commentaires sont fermés.