UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2015

CINEMA : UNE ETUDE DEVOILE LES NOUVELLES PRATIQUES DES FRANÇAIS

 

Cinema-le-Balzac-002.jpg

Une récente analyse du Centre national du cinéma fait le point sur l'évolution des habitudes des spectateurs au cours des dix dernières années.

 

Rendue publique à l'occasion du 70e congrès des exploitants, une étude menée par le Centre national du cinéma (CNC) révèle l'évolution des tendances et des pratiques des amoureux du cinéma, sur les dix dernières années. L'enquête analyse le profil des spectateurs (âgés de 15 ans et plus) et leurs pratiques cinématographiques et culturelles. L'occasion d'approfondir nos connaissances sur les tendances connues et d'en découvrir d'autres.

● La sortie culturelle la plus répandue

Ni les concerts, ni les spectacles ne sont les sorties culturelles les plus familières aux Français. Le cinéma arrive largement en tête, de nouveau en 2015, avec 81,3% de sondés qui déclarent être allés au moins une fois au cinéma au cours des douze derniers mois. Préféré aux expositions et aux musées (55,7%) ainsi qu'aux salles de spectacles (53,2%), le cinéma touche particulièrement les jeunes. Les deux tiers des spectateurs le perçoivent même comme «une sortie ordinaire».

● Les critiques ne sont pas le meilleur conseil pour choisir un film

C'est du moins ce que pensent les Français. Pour choisir un film, ils font davantage confiance aux avis de leurs amis, qu'à des professionnels du cinéma. Les critiques formulées par les spécialistes sont jugées moins pertinentes, de sorte que les sites Internet spécialisés dans le cinéma n'arrivent qu'en troisième position derrière le bouche à oreille (46,8%) et la télévision (44,9%). Les réseaux sociaux sont également un vecteur important dans le choix d'un film.

● Un goût de plus en plus développé pour la 3D

Plus de 50% des spectateurs se disent «intéressés» par la 3D et donnent aux films en relief une note de satisfaction de 7,2 sur 10 en 2015, similaire à 2014. Cependant, ils ne sont pas, pour la grande majorité, prêts à payer plus cher pour assister à ce type de projection, condition pourtant sine qua non pour y assister dans la plupart des cinémas.

● Internet: moyen d'information favori pour connaître l'horaire de la séance

Ce n'est plus en consultant les hebdomadaires ou en appelant les standards téléphoniques que l'on s'informe sur les horaires des séances: c'est désormais Internet qui est privilégié pour s'informer à propos de l'horaire des séances. Une large majorité (71,8%) des spectateurs de cinéma déclarent prendre connaissance de l'heure de la séance grâce à la Toile. La tendance est encore plus forte chez les étudiants.

● La Fête du cinéma moins prisée

Là aussi, les médias n'apparaissent pas comme les meilleurs conseillers aux yeux des Français. Alors que la 31e édition de la Fête du cinéma a bénéficié d'une plus grande promotion dans tous les médias par rapport à l'année dernière, une baisse de fréquentation de 16% a été enregistrée à la même période, avec 2,5 millions d'entrées. Pourtant, on ne peut pas dire que la programmation n'était pas alléchante avec des films tels que Jurassic World, Vice-Versa, Un moment d'égarement, Les Profs 2 ou encore Terminator: Genisys.

 

La rédaction vous conseille :

 

 

(source LeFigaro.fr /Noémie Halioua)

Les commentaires sont fermés.