UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2015

5 IDEES POUR OPTIMISER SON POTENTIEL A LA RENTREE

 

sport-alergat-miscare.jpg

La rentrée, c’est le bon moment pour opérer quelques changements. Des changements pour sortir de la routine et s’épanouir encore un peu plus dans son travail. Cadremploi vous livre 5 idées à tester.

1. Une rentrée au  "TOP"

Tout est dit dans le titre. Dans son livre de référence, "Comprendre et pratiquer les techniques d’optimisation du potentiel", Édith Perreaut-Pierre détaille sa méthode dite des TOP pour apprendre à travailler mieux et accroître son potentiel de façon exponentielle. « Les techniques d’optimisation du potentiel ou TOP sont un ensemble de procédés et de stratégies mentales permettant à chacun de mobiliser au mieux ses ressources », résume cette ancienne médecin des armées devenue coach et intervenante en prévention des risques professionnels. Sa méthode, éprouvée, est basée sur la sophrologie, la relaxation, la PNL ou encore la respiration. « L'objectif est de gérer sa charge de travail, mentale voire physique, pour atteindre ses objectifs et pour assurer une performance durable, respectueuse de la santé et du bien-être. » Si son livre en apprend déjà beaucoup, les candidats à la méthode TOP auront cependant intérêt à se former avec des professionnels formés. Tentés ?

 

2. Se mettre au sport

C’est un classique de la rentrée qui n’en est pas moins efficace. « Le sport est complètement indexé à ma vie d’entrepreneur », résume Philippe Lourenço, président de la PME Mister Bell qui, en cette rentrée encore, encouragera beaucoup de ses salariés à se mettre au sport. « Je fais beaucoup de marche et je joue au golf. Mais je pratique surtout la boxe thaï depuis huit ans. Quand je sors de deux heures d’entraînement, j'ai la tête complètement vidée, ce qui me permet de prendre de la hauteur et du recul. » Les 60 collaborateurs de l’entreprise se sont ainsi vus proposer une initiation à la boxe thaï. « Quand je vois les bienfaits que j’en retire, ce serait dommage d’en priver les autres, pour eux et dans l’intérêt de la société. C’est un excellent défouloir physique et un moyen agréable de se dépasser qui rejaillit sur son travail. »

 

3. Méditer son changement

En même temps, d’autres changements peuvent s’amorcer… plus en douceur. « C’est vrai qu’il y a un petit moment difficile quand on rentre, concède Silvana Frazzetta, fondatrice d'Atmosphère Coaching. Cependant, c'est le moment idéal pour mettre en place de nouvelles habitudes. » Pour optimiser son potentiel sans se faire violence, cette experte recommande ainsi de tester la méditation. « À ceux que le mot effraie, je propose plutôt de se donner rendez-vous avec soi-même, explique-t-elle. L’idée est de trouver un peu de temps chaque jour pour se "centrer". On peut commencer par fermer les yeux pendant cinq minutes par jour pour faire le vide et se reconnecter avec sa respiration. Les bienfaits arriveront naturellement. Et après, libre à chacun de pratiquer plus ou d’intégrer un groupe. » Cette ancienne cadre dans une grande entreprise, qui pratique la méditation régulièrement, apprécie la clairvoyance que cela lui apporte. « Dès que je m'arrête, je sens la différence car je deviens très vite moins efficace. »

 

4. Changer sa façon de penser

Il y a bien des façons d’augmenter son potentiel. Xavier Delengaigne, spécialiste en visualisation de l’information, propose de s’intéresser au "mind mapping" par une formation ou certains ouvrages. « Vous verrez certains adeptes dessiner pendant qu’on leur parle, explique l’auteur du livre "La Boîte à outils du Mind Mapping". Or, loin d’être impolis, ils structurent leurs pensées et leurs notes en associant des mots et des images personnelles. Cela permet de s’approprier l’information mieux et plus vite en associant les deux hémisphères. » Pour retenir l'information, on lie des images ou on les dessine sur un "mind map" que certains amateurs appellent aussi carte heuristique. Ce schéma permet alors de représenter visuellement le cheminement associatif de la pensée. Résultat : une représentation arborescente des données qui épouse le cheminement et le développement de la pensée. Étonnant.

 

5. Ou changer… son bureau

 

Enfin, on peut aussi changer d’environnement à défaut de changer ses habitudes. « En termes d’ergonomie, on n’imagine rarement ce que l’on peut améliorer dans son travail rien qu’avec quelques changements simples, constate Bénédicte Régimont, coach en décoration intérieure et formée en psychologie du travail. Vérifiez que votre fauteuil est à la bonne hauteur pour pouvoir bien poser ses pieds à terre et que l’écran est aussi bien orienté pour éviter les reflets du soleil qui génèrent de la fatigue. On perd en productivité quand le poste n'est pas adapté. De même, quand on est assis, il est important d'avoir tout ce qui est important à portée de main. On évite de mettre les dossiers importants par terre par exemple. Rien qu’en optant pour des dossiers suspendus, on s’épargne de la fatigue et une baisse de productivité inutiles… »

( source le Figaro.fr / Celine Chaudeau)

Les commentaires sont fermés.