UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2015

SANTÉ : LE CERVEAU , PLUS PERFORMANT DANS UN CORPS SAIN

 

une-mamie-fait-de-la-gym_154855_w460.jpg

Une bonne condition physique permettrait une meilleure activation de certaines zones cérébrales en situation mentale difficile.

 

Si vous avez plus de 60 ans et que vous devez faire travailler vos méninges, sans doute aurez-vous besoin de solliciter davantage de zones de votre cerveau que votre voisin plus jeune. Il y a quelques années, des études menées à l'université de l'Ohio avaient montré que les seniors répondaient spontanément moins vite que des jeunes adultes à certains tests complexes, mais qu'en revanche ils étaient capables de faire aussi bien pour des exercices simples. D'autres travaux indiquaient qu'en mobilisant davantage de ressources et en prenant un peu plus de temps, ils pouvaient aussi arriver aux mêmes performances qu'à 20 ans, y compris pour des exercices complexes.

L'étude que viennent de réaliser le Dr Chelsea Wong et ses collègues de l'institut Beckman pour l'avancement des sciences et des technologies, à l'université de l'Illinois dans l'équipe du Pr Arthur Kramer, montre qu'il y a peut-être un autre moyen de rester performant de 60 à 80 ans même pour des exercices complexes. Le secret? Être en bonne condition physique.

Réaliser et coordonner des tâches différentes

Les chercheurs ont aussi identifié la région du cerveau par laquelle passent les bénéfices d'une bonne santé cardio-respiratoire: «Nos expériences démontrent qu'il y a une association positive entre l'activation du cortex cingulaire antérieur (ACC), l'aire motrice supplémentaire (SMA) et la forme cardiorespiratoire de sujets âgés», explique Chelsea Wong au Figaro. Des zones du cerveau cruciales pour réaliser et coordonner des tâches différentes.

Dans l'expérience menée à l'institut Beckman, 128 adultes en bonne santé ayant une forme cardiorespiratoire variée, devaient donc traiter rapidement des informations parfois discordantes, pendant qu'ils passaient une IRM fonctionnelle, pour visualiser et mesurer l'activité de leur cerveau. «L'exercice impliquait de coordonner les règles de deux tâches distinctes et d'avoir les bonnes réponses motrices (mouvement des doigts, NDLR) en bloquant les mauvaises réponses», explique le Dr Wong. «Dans cette grande étude d'adultes âgés en bonne santé, Chelsea Wong et ses collègues mettent en évidence un mécanisme cérébral qui pourrait expliquer l'association déjà connue entre une bonne forme physique et de meilleures performances cognitives», commente le Pr Jonathan Burdette de l'université Wake Forest à Winston-Salem (Caroline du Nord). En pratique, le Pr Burdette, conseille de «faire régulièrement de l'exercice physique et cérébral pour avoir un cerveau en forme optimale. Une alimentation saine et la méditation peuvent aussi aider», ajoute-t-il.

L'activité physique reste en tout cas capitale. Il y a une dizaine d'années, déjà à l'institut Beckman, le Pr Stan Colcombe et Arthur Kramer avaient montré que le bénéfice subsistait pour le cerveau, même en tenant compte d'autres paramètres tels que le statut socio-économique, la consommation de tabac, d'alcool, de café et l'hypertension. «Ayez une bonne hygiène de vie et soyez actif», résume Chelsea Wong.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE:

Dormir son compte est gage d'une meilleure santé 

Veiller à la santé de sa peau 

 

  • (source LeFigaro.fr / Par Damien Mascret)

Les commentaires sont fermés.