UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2015

DEUX MOIS POUR RECOLLER LA BARBE SUR LE MASQUE DE TOUTANKHAMON

toutankhamon.jpg

 

 

Il y a plus d'un an, ce joyau de l'Égypte antique a été endommagé par les employés du musée du Caire et une réparation sommaire qui a laissé des traces disgracieuses de colle. Il va être restauré «d'ici la fin de l'année».

 

En août 2014, durant des travaux sur le dispositif d'éclairage au musée du Caire, le masque funéraire de Toutankhamon a été abîmé et la barbe s'est détachée. Des employés de l'établissement ont alors utilisé de la colle époxy pour la rattacher, laissant un paquet de colle sur la barbe symbolique de l'enfant pharaon. La restauration du masque funéraire vieux de 3.300 ans va enfin avoir lieu et durer deux mois, a annoncé mardi 20 octobre le responsable du projet.

Les réparations «pourraient être terminés d'ici la fin de l'année, ou disons dans deux mois», a indiqué mardi aux journalistes le conservateur allemand qui supervise le projet, Christian Eckmann, un spécialiste de la conservation archéologique des objets métalliques et en verre.

«Détacher et replacer la barbe»

«Nous n'avons pas encore détaché la barbe», a précisé M. Eckmann, lors d'une conférence de presse au musée du Caire. Les journalistes ont pu visiter le laboratoire où son équipe restaure le masque en or massif, incrusté de lapis-lazuli et de pierres semi-précieuses.

L'expert a expliqué qu'il faudrait «détacher et replacer la barbe», précisant que son équipe travaillait manuellement, utilisant de fines «baguettes en bois» pour gratter le dépôt de colle. L'expert a également expliqué mardi que ces travaux étaient une opportunité pour «étudier de manière approfondie les matériaux utilisés dans la fabrication» du masque. Avant de préciser: «Il y avait un anneau en or au menton qui fixait la barbe.»

En janvier, Christian Eckmann avait affirmé que «le masque (n'était) pas en danger» et que les dommages étaient «réversibles».

Découvert en 1922 par l'archéologue britannique Howard Carter dans la Vallée des Rois, à Louxor en Haute Égypte, le trésor de Toutankhamon est la plus prestigieuse collection du Musée du Caire. Outre le masque funéraire, il comprend quatre grands catafalques en bois dorés, tous les bijoux du souverain de la 18e dynastie, et trois grands lits de parade. Il compte également deux des trois cercueils du pharaon, dont un en or massif sculpté.

Mort à l'âge de 19 ans, en 1324 avant Jésus Christ, après un bref règne de neuf ans, Toutankhamon est devenu l'un des plus célèbres pharaons de l'Égypte antique grâce à son trésor funéraire, le plus fabuleux jamais découvert en Égypte. Contrairement aux tombeaux d'autres pharaons qui ont généralement été pillés au fil des millénaires, son mausolée recelait plus de 5.000 objets intacts dont bon nombre en or massif.

 

La rédaction vous conseille :

 

 

(source leFigaro.fr /Hugo-Pierre Gausserand)

 

 

Les commentaires sont fermés.