UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2015

JOHNNY HALLYDAY SORT, AVEC " DE L'AMOUR "UN DISQUE ENGAGE

johnny_hallyday_-_de_l_amour-295ea.jpg

 

L'éternelle Idole des jeunes n' a pas dit son dernier mot. Le chanteur, qui a convoqué de nouveaux auteurs, privilégie la légèreté mélodique.

 

De l'amour est le premier album sur lequel Johnny Hallyday travaille avec un compositeur unique depuis Sang pour sang, en 1999. Ce dernier était dû à son fils David, le nouveau est le fruit d'une collaboration avec Maxim Nucci.

Ce qui frappe en premier à l'écoute de cet album ramassé, c'est qu'il ne déploie jamais la grosse artillerie. Les guitares et les batteries sont traitées avec finesse et subtilité, loin des productions FM qui gâchèrent des albums du chanteur comme Ça ne finira jamais, en 2008.

Ici, le rockabilly, la country et le blues américain sont mis à l'honneur. Premier extrait, De l'amour, merveille de dépouillement et d'efficacité, est un des meilleurs titres du disque, avec Mon coeur qui bat, pièce ample dont Christophe Miossec signe aussi le texte.

Sujets inédits

Entouré de nouveaux paroliers, Johnny aborde des sujets inédits. Vincent Delerm lui a taillé sur mesure un texte évoquant la vie de ses admirateurs, Une vie à l'envers. «La vie des gens qui m'aimaient n'aura pas été ma vie», chante Hallyday avec une belle justesse. Aurélie Saada, du groupe Brigitte, lui offre un beau portrait de femme avec L'amour me fusille.

Pour la première fois depuis de longues années, un disque de Johnny aborde des sujets d'actualité: Pour la peau de Mike Brown revient sur la bavure policière qui a provoqué la mort de ce Noir Américain de 18 ans l'an passé. Et Un dimanche de janvier, qui clôt le disque, évoque la marche organisée quelques jours après la fusillade de Charlie Hebdo.

● De l'amour (Warner), sorti samedi 

 

La rédaction vous conseille :

(source LeFigaro.fr /Olivier Nuc)

 

Pour son 50e album, le rocker de 72 ans a choisi d'évoquer les drames qui ont fait l'actualité du monde, comme les migrants, les violences raciales aux États-Unis ou encore les attentats de Charlie Hebdo.

«Dans le monde, il s'est passé des choses graves, j'avais envie d'en parler. Il y avait une part d'amour à apporter à ces sujets. C'est en tout cas la constatation que je fais», explique Johnny Hallyday, en évoquant De l'amour, son cinquantième disque qui sort aujourd'hui. En effet, il y a longtemps que Johnny ne s'était pas engagé dans ses chansons à dénoncer les drames qui agitent l'époque.

Dans ce disque, de nombreux sujets d'actualité sont évoqués: Pour la peau de Mike Brown revient sur la mort du jeune noir américain de 18ans, qui a perdu la vie suite à une bavure policière. A propos de ce titre, il avait confié lors d'une conférence de presse : «Ce qui s'est passé m'a choqué, surtout qu'il a été tué à Ferguson, je le dis d'ailleurs dans la chanson. C'est un acte de violence raciale qui m'a énormément choqué, comme beaucoup d'américains d'ailleurs.»

«Le drame des migrants , je ne connais pas la solution, mais il faut en parler!»

Johnny Hallyday

Une autre chanson intitulée Un dimanche de Janvier évoque la marche du 11 janvier qui avait succédé à l'attentat de Charlie Hebdo, une autre encore, évoque le drame des migrants: Avec Valise ou Cercueil. «Je ne connais pas la solution mais il faut en parler» avait-il confié, à propos de cette dernière.

Réalisé et composé par Yodelice, De L'amour a profité de collaboration avec plusieurs auteurs de talent notamment Aurélie Saada (du duo Brigitte), Vincent Delerm, Jeanne Cherhal ou encore Christophe Miossec. Pour cet album, le rocker de 72 ans se montre plus intime, s'inspirant de l'un de ses maîtres Johnny Cash.

La rédaction vous conseille :

( source LeFigaro.fr /Noémie Halioua)

 

 

Les commentaires sont fermés.