UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2016

LE NOUVEAU PEL ENFIN INTERESSANT POUR LES EMPRUNTEURS

 

 

PEL1.jpg

Le taux de rémunération des PEL souscrits à partir du 1er février passera de 2 % à 1,5 %. Les épargnants pourront souscrire un crédit immobilier à 2,7 %, un taux très proche du marché.


Les épargnants seront déçus. Les nouveaux Plans épargne logement (PEL) souscrits à partir du 1er février ne rapporteront plus que 1,5 %, contre 2 % aujourd’hui. En tout juste un an, le taux de rémunération de ce placement garanti a fondu de 1 % (le 1er février 2015, le taux était passé de 2,5 % à 2 %)!

Les nouveaux PEL seront en revanche beaucoup plus attractifs en matière d’emprunt immobilier. Le taux auquel les épargnants peuvent s’endetter quatre ans après avoir souscrit leur contrat, sera ramené de 3,2 % à 2,7 %. Un taux, qui n’est plus très éloigné de la réalité du marché des crédits immobiliers (autour de 2,4 % en moyenne). «2,7 % reste un taux exceptionnellement bas et rien ne nous permet de dire que dans 4, 5 ou 10 ans, les taux seront à ce niveau», estime Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

Il est possible d’emprunter 92.000 euros

Un avis partagé par bon nombre de spécialistes, d’autant que le taux du crédit immobilier (tout comme celui de la rémunération) est définitivement acquis par les épargnants. «En cas de remontée des taux à moyen terme ou long terme, détenir un PEL peut être un bon moyen d’emprunter à un taux qui du coup sera relativement bas», souligne Sandrine Allonier, responsable des relations banque chez le courtier Vousfinancer.com. «En outre ces droits peuvent être cédés à des ascendants ou descendants. Et si par chance les taux de crédit restent bas, rien n’oblige l’épargnant à utiliser ses droits au PEL, comme c’est le cas depuis 2012 où la plupart les refusent!», ajoute-t-elle.

A l’avenir, le plan d’épargne logement pourrait retrouver sa vraie nature: servir à épargner pour financer l’achat d’un logement. Généralement, l’épargne sert d’apport personnel (les dépôts sont plafonnés à 61 200 €). Et il est possible d’emprunter 92 000 €. Ceux qui souscriront un prêt immobilier pour acquérir leur résidence principale bénéficieront en outre de la prime d’État (1 000 ou 1 525 euros pour les logements verts).
«Une rémunération moindre c’est toujours un coup dur pour l’épargne populaire, cependant avec un taux de crédit immobilier à 2,70 % garanti en sortie, le PEL reste un excellent placement si ce n’est le placement populaire le plus intéressant», estime très enthousiaste Maël Bernier.

(source LeFigaro.fr /Danièle Guinot)

Les commentaires sont fermés.