UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2017

Santé : Les Aliments contre le Stress

Quels sont les aliments contre le stress ?
Entre les études, le travail et la famille qui sont parfois difficiles à gérer, sombrer dans le stress est de plus en plus fréquent. Cette forme de trouble prend de l’ampleur dans le quotidien. Pour combattre cet état, voici 4 aliments ordinaires aux vertus miraculeuses.
Le chocolat noir
C’est la confiserie par excellence ! Les chercheurs ont démontré que le chocolat noir procure du bien-être et de l’apaisement, car il sécrète des endorphines, une sorte d’hormone du bonheur. Comme toutes les bonnes choses, il faut éviter d’en abuser puisque les graisses et le sucre qu’il contient pourraient causer d’autres troubles…
Les amandes
Les amandes sont riches en vitamines B2 et E, en zinc et en magnésium, éléments ayant la propriété de faire baisser efficacement le taux d’anxiété. L’idéal est d’en consommer modérément afin de ne pas prendre de poids. Une poignée d’amandes de temps en temps sera largement suffisant.
Le thé noir
Des études effectuées ont permis de comprendre que le thé noir est un breuvage calmant. Après un passage par des émotions fortes, ce thé permet de reprendre le dessus et de se sentir rasséréné. 4 tasses par jour durant 6 semaines : voilà la posologie recommandée par les chercheurs. Au bout de ce délai, les individus ayant testé l’efficacité du thé noir ont affirmé se sentir moins stressés malgré les épreuves rencontrées au quotidien. Leur niveau de cortisol avait considérablement baissé. Selon d’autres recherches, le thé noir aurait une influence positive sur l’attitude et la capacité de concentration.
Le poisson
Les acides gras oméga-3 seront vos alliés pour rester zen. Ces acides gras ralentissent les hormones sources de stress. Ils aident également à protéger l’organisme contre les états dépressifs. L’idéal est d’inclure le poisson au menu de la semaine afin de bénéficier au maximum de ses propriétés.

En savoir plus sur http://www.grands-meres.net/aliments-anti-stress/#fisww4mSWDub6KZL.99

source LeFigaro.fr 

19/10/2016

BOB DYLAN, UN NOBEL SI DISCRET...

Bob_Dylan_recent.jpg

 

 - Si l'artiste ne fait aucune allusion à son prix Nobel sur scène au festival Desert Trip, ses éminents confrères lui rendent hommage.

À Paris, tandis que certains intellectuels aux cerveaux étriqués protestent bruyamment contre le choix de l'académie Nobel de récompenser l'immense auteur américain qu'est Bob Dylan, un sage canadien en exil à Los Angeles le couvrait de louanges. Jeudi soir, Leonard Cohen, dans le cadre d'une conférence de presse accompagnant la sortie d'un nouvel album, commentait ainsi la nouvelle. «Remettre le prix Nobel de littérature à Bob Dylan, c'est comme épingler le mont Everest en affirmant qu'il s'agit d'une grande et belle Montagne».

Une évidence, en somme. Dommage qu'elle ne sonne pas ainsi aux oreilles de certains râleurs qui considèrent le récipiendaire comme un vulgaire produit commercial alors qu'il a bâti une œuvre conséquente. Et si encombrante qu'il rechigne la plupart du temps à la revisiter lors des nombreux concerts qu'il donne tout au long de l'année.
Vendredi soir, Bob Dylan ouvrait le deuxième week-end du festival Desert Trip, sur la commune d'Indio, avec un concert que ses plus fervents admirateurs espéraient depuis des lustres. Soit un panorama ébouriffant de ses plus belles chansons.

Autant dire quelques-unes des plus belles jamais écrites par un homme, qu'on le considère comme un artiste de variétés ou un auteur respectable. Contrairement à la plupart de ses confrères encore en activité passé 70 ans, Bob Dylan, qui en a 75, n'a jamais joué au juke-box. Ce qui rend ce concert d'autant plus précieux.

On y a entendu de splendides versions de Desolation Row, Don't Think Twice It's Alright, Tangled up in Blue, Simple Twist of Fate, Ballad of a Thin Man, soit un concentré de sa géniale production des années 1965 à 1975. Pour ce deuxième concert depuis sa nomination au Nobel, Dylan n'a pas décroché un mot, comme à son habitude, se contentant d'égrener devant nos yeux ébahis et pour nos oreilles non moins ravies, une anthologie de son répertoire. Avec une surprise majeure en fin de set Like A Rolling Stone, sa chanson la plus importante, qui révolutionna le rock et l'écriture à sa sortie en 1965, pas chantée par son auteur depuis trois ans.

Il faudra attendre les interventions des Rolling Stones Mick Jagger et Keith Richards, qui succédèrent à Bob Dylan sur la grande scène du rassemblement, pour entendre non pas une mais deux allusions au proc Nobel. «Nous n'avions encore jamais partagé la scène avec un prix Nobel» déclara ainsi le chanteur, ajoutant «Je tiens à le féliciter». Plus tard, au micro, le vieux pirate Keith Richards en fera de même, complétant «Je ne vois personne qui le mérite autant que lui.»

La rédaction vous conseille
Bob Dylan, Nobel du rock et de la littérature
Bob Dylan, le Nobel de littérature qu'on n'attendait pas
Bob Dylan, rockeur littéraire

(Source leFigaro.fr / Olivier Nuc )

17/10/2016

NOTRE DAME DES LANDES : LA BOULONNAISE SEGOLENE ROYAL ? VEUT ARRÊTER LES FRAIS

1960427-le-plan-de-notre-dame-des-landes.jpg



Devant le blocage du site de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), "il vaut mieux arrêter les frais", déclare Ségolène Royal dans un entretien diffusé dimanche, alors que l'évacuation des opposants à l'aéroport est programmée pour cet automne.

La ministre de l'Environnement alerte une nouvelle fois sur "le risque d'une évacuation par la force". "Les élus locaux ne veulent pas perdre la face, c'est compréhensible. Mais le résultat du référendum, positif pour eux, leur permet justement de prendre acte de cette caution tout en reconnaissant que devant le blocage sur le terrain, il vaut mieux arrêter les frais", dit Ségolène Royal dans un entretien au Journal du dimanche.

"Je suis prête à donner du temps pour des réunions de travail afin de sortir par le haut de cette situation, et j'appelle toutes les parties à faire un effort de bon sens", ajoute-t-elle, suggérant un "aménagement de l'aéroport actuel". Le projet, dont les opposants mettent en doute la pertinence, a recueilli 55% de voix favorables lors d'une consultation locale organisée en juin dernier pour tenter de déminer une crise qui dure depuis plus de cinquante ans.

Le premier ministre Manuel Valls a réaffirmé mardi l'intention du gouvernement de procéder à l'évacuation des opposants au projet d'aéroport cet automne, dans une interview à Ouest-France. "Il y a eu un référendum local, les habitants de la Loire-Atlantique ont voté largement et en parfaite connaissance de cause pour un nouvel aéroport, pas pour le maintien de l'aéroport actuel", a souligné un proche du premier ministre ce dimanche. "Ils connaissent exactement les détails du projet, alors il serait totalement inconcevable de ne pas respecter ce référendum, expression du peuple."

"Bien sûr, l'évacuation devra se faire avec sang-froid et méthode pour éviter les violences mais ne pas le faire, ça serait donc un affaiblissement de l'autorité et un affaiblissement de la démocratie", ajoute cette source. La position de Ségolène Royal "entre en contradiction totale avec deux de ses piliers idéologiques les plus importants : l'ordre juste et la démocratie décentralisée et participative."

 

(Source leFigaro.FR / REUTERS)